Spé Arts Plastiques : partenariat "Galerie Goodman" 1ère rencontre

Exposition Lothar Baumgarten : Amazon Cosmos

Première rencontre dans le cadre du partenariat avec la galerie Marian Goodman



Jeudi 30 septembre, les élèves de spécialité arts plastiques de terminale ont été accueillis par Carole Billy et Raphaële Coutant de la galerie Marian Goodman, pour la première rencontre de notre partenariat.

Renouvelant ses expositions toutes les 5 à 6 semaines la galerie a pour but de vendre des œuvres mais aussi de présenter les travaux récents des artistes, ils travaillent généralement « en partenaires » pour les expositions.

La galerie Marian Goodman existe à New York depuis 1977, son espace parisien est ouvert depuis 1995 dans un hôtel particulier du XVIIème S.

Cette fois elle accueillait l’exposition Amazon Cosmos montrant certaines œuvres de Lothar Baumgarten, toutes très marquées par l’Amazonie qui le fascinait.

L’œuvre Señores Naturales, réalisée en 1984 dans le pavillon allemand à la biennale de Venise, était une œuvre de sol (floor piece) In Situ (faite dans et en fonction d’un lieu). A la galerie cette œuvre est présentée sous la forme d’une installation: les dalles de marbre ne sont pas incrustées dans le sol mais se superposent en étant alternées par des barres hexagonales en laiton brillant comme l’or. Ces dalles sont celles de l’œuvre In Situ initiale et portent les lettres des noms des affluents du fleuve Amazone (Orinoco, Tapajos,…) et sur celles du mot America, ont été disposées des plumes de perroquet ara très colorées.
























Dans cette première grande salle comme un « white cube » neutre, se trouvaient deux autres œuvres plus anciennes de l’artiste dont un tétraèdre bleu outremer réalisé en pigment qui était à la fois énigmatique et attirant.
















A l’étage inférieur, des travaux plus anciens de Lothar Baumgarten étaient exposés :

Photographies en couleurs et en noir et blanc, un film : « l’Origine de la nuit », un diaporama et une installation au mur « Mosquitos », mettent en relation la nature et la culture. Chaque œuvre associe un élément naturel à une invention de l’homme qui se montre plus ou moins en contraste.








L’accueil chaleureux par Carole et Raphaële et toutes les connaissances qu’elles ont apportées ont été très appréciés. Nous attendons avec impatience de découvrir l’exposition Kentridge !

Posts à l'affiche
Posts Récents