top of page

Arts plastiques cinétique!

















Cinétique ! Une exposition qui joue avec le mouvement, représenté sous forme statique, dynamique, mécanique...Le lieu d’exposition mesure 250 m² répartis sur deux étages.














Dans le premier espace de l’espace Monte Cristo qui se trouve en extérieur, on a donné carte blanche à Manuel Mérida, un artiste vénézuélien qui présente son « chantier », qui incarne une ambivalence entre ordre et désordre. Des vêtements rayés sont à la disposition des spectateurs, cela permet d’entrer en interaction avec l’œuvre et d’en faire partie.

La carte blanche donnée à l’artiste se poursuit dans une première salle où il continue son chantier. Avec ses tondos, il introduit un mouvement motorisé dans ses œuvres, qui ne cessent de changer d’aspect : la poudre de bois coloré se détache, tombe et s’éparpille dans une construction déconstruction reconstruction constante.

Dans la salle nommée « époque mouvementée » on trouve des œuvres de Julio Le Parc et autres précurseurs de ce mouvement qui bousculent la vision traditionnelle de la sculpture. Ce sont les grands noms de l’art cinétique autour de Denise René qui crée le manifeste du mouvement avec une exposition du même nom.



A l’étage la salle « code couleur » se consacre essentiellement au motif et à la couleur pour jouer avec le mouvement.

Le deuxième espace, « inter-action » propose des œuvres qui se modifient en fonction d’un geste ou du déplacement du spectateur. Il y a un effet ludique dans ces œuvres.



La dernière salle « forces de l’invisible » montre des œuvres qui se situent entre art et sciences.